Introduction

Une première introduction pour présenter le cycle ingénieur:

Cet article se veut une introduction des grands enjeux à connaitre / anticiper au niveau des trois années du cycle ingénieur. Il sert aussi de fil conducteur pour introduire de nombreux articles plus détaillés qui sont dans la partie "privée" de notre blog, accessibles gratuitement via une simple demande d'inscription à notre blog. Vous pouvez à tout moment faire une "demande d'inscription" via le menu à gauche, ou en cliquant ici.

En complément de ces nombreux articles notre communauté de Parents d'Epitéens et d'Epitéens est disponible sur notre Forum pour répondre à vos questions et échanger vos expériences. Nous sommes aidés en cela par quelques diplômés et élèves apportant bénévolement une contribution à notre communauté.
 

Une première année très spéciale pour les Epitéens...

Comme le dit très bien Goulagman, un ancien de la promotion 2009 qui a aidé de très nombreux étudiants / de nombreuses promotions, et nous fait le plaisir de nous donner ses avis / conseils : "En ING, la charge de travail est démultipliée par rapport à la Prépa. Et les étudiants ne sont plus accompagnés comme ils l'étaient précédemment. C'est à eux de s'adapter. Seul. Et la marche à franchir est très haute".

Et comme le complète très bien un délégué du cycle Ingénieur "Je m'étais beaucoup renseigné en fin de SPE. J'avais même lu le 'Guide du Spé Galactique' rédigé par des anciens. Mais avant la rentrée d'ING1 je ne croyais pas tout ce qu'on me disait. Dormir entre 2 cours ? pas pour moi ! J'ai donc sous-estimé / pas compris plusieurs conseils. Et après pendant plusieurs mois j'étais juste trop fatigué pour prendre du recul... Il m'a fallu un bon moment pour reprendre pied". Et pourtant croyez moi, celui qui dit cela est fort. Il a presque pas eu de rattrapage en ING...
 

...et leurs Parents d'Epitéens

Citons deux Epitéens diplomés de notre communauté
  • "Le Parent d'Epitéen doit pouvoir suivre son enfant. En effet, l'ING1 est une période difficile et l'étudiant doit pouvoir se sentir aidé et écouté. Le rôle du parent va être, par exemple, de redonner de la motivation à son enfant durant les moments les plus difficiles."
    Mais encore faut-il comprendre ce que vivent les Epitéens, et avoir quelques conseils / avis ou réflexions à partager si besoin. C'était l'idée initiale de ce petit blog.
     
  • "Etant de nature assez indépendante, je n'ai pas beaucoup de conseils à donner. Je dirais simplement que l'année est lourde, stressante et que la pression est élevée, donc, accompagner l'étudiant de manière à ne pas alourdir ce qu'il subit déjà (et si possible, à aller dans le sens inverse), c'est déjà bien ! L'aider à prendre un peu de recul en cas de moment difficile, et l'aider à travailler dans de bonnes conditions pour se focaliser sur sont travail sont les deux aides classiques." .
    De très nombreux Epitéens sont très indépendants. Mais savoir demander / proposer de l'aide ou discuter de difficultés éventuelles est selon moi un signe de maturité.
      

Un vrai choix à faire en fin de prépa

Maintenant si vous me demandez ce que j'en pense personnellement, je n'ai qu'un seul message : tout Epitéen doit faire un choix clef à la fin de sa prépa.

  • Basculer "à corps perdu" dans cette aventure d'ING en s'y préparant le mieux possible
  • ou s'orienter vers un autre diplome d'ingénieur en informatique "de même niveau" (ce sont les recruteurs des DSI qui le disent), mais plus classique.
Car une fois plongé dans le cycle ingénieur, l'EPITA fera tout pour vous rendre les rebonds hors EPITA très difficiles, notamment en organisant les rattrapages en Janvier de l'année suivante ou en proposant des demis redoublements (comme les passages en classe # de prépa) pour "fortement inciter" les étudiants à rester...


Ayant eu la chance de connaître via plus d'une centaine d'expériences le cycle ingénieur de l'EPITA avant que ma fille ne finissent sa SPE, nous avons pu réfléchir à une alternative plus classique à cette fameuse ING1 de KB. "Ingénieur codeur" ou "ingénieur en informatique" fut la grande question de fond. Il est intéressant de voir ce que dit la presse spécialisée sur ce sujet "Analyse personnelle du classement 2019 de l'Etudiant - v2".
Ma fille Marie a choisi, et elle s'épanouit après un cycle préparatoire bien réussi à l'EPITA dans une école "classique", l'EFREI, où elle travaille avec sérénité / sur des horaires "normaux" et avec une organisation et un accompagnement pédagogique qui rend tout simplement le système EPITA encore plus "anormal". Elle est actuellement (à nouveau) en semestre d'échange international, super bien organisé par l'EFREI (on n'a tout simplement rien fait : logement / transport organisés, demi journées encadrées pour faire les démarches, avec 7 modules d'enseignement informatique et 2 modules généraux définis par l'école pour que chaque étudiant revienne avec un apprentissage cohérent avec le reste de l'année). Elle a choisi sa majeure (enseignée en Anglais, comme plus de la moitiée des majeure info de l'EFREI) et a organisé son stage de fin d'ING1. Une école normale quoi... 

Sachez que ce choix ne fut pas unique autour de nous. Au sein de notre Comité de Rédaction du blog nous avons été trois à accompagner nos enfants dans ce changement. L'un a préféré redoubler son ING1 à l'EFREI, et deux ont choisi de faire le cycle ingénieur directement à l'EFREI. Je pense même pouvoir dire qu'une dizaine d'anciens EPITA de la 2020 sont actuellement à l'EFREI. Le bouche à oreille parait-il... Qui continue à marcher car Marie semble régulièrement conseiller des Epitéens intéressés à comprendre...



Cet article a été initialement rédigé pour aider les Parent d'Epitéens avant que plusieurs dizaines d'Epitéens en fin d'ING1 viennent l'enrichir :

Nous avons organisé en Février 2016 une conférence téléphonique visant à informer les Parents d'Epitéens en SPE des enjeux qui attendent leurs enfants en début d'ING1. Cette réunion, qui a rassemblé une vingtaine de Parents d'Epitéens, a permis de consolider différents articles détaillés de notre blog autour d'une liste de sujets importants à comprendre.

Puis en Mars 2016 nous avons organisé une seconde conférence téléphonique visant cette fois ci à faire un point d'étape avec les Parents d'Epitéens en milieu d'ING1. Cette réunion, qui a rassemblé une quinzaine de Parents d'Epitéens et une jeune diplomée, a permis de consolider une seconde série d'articles détaillés. Sur la recommandation des participants de cette promotion, notre réunion téléphonique a été réalisée début Novembre 2016 pour les Parents d'Epitéens qui étaient au début du parcours en cycle ingénieur. 

Courant Juin 2016 plusieurs Epitéens (diplomés et étudiants du cycle ingénieur) sont venus rejoindre notre communauté et nous ont permis de rédiger de nouveaux articles de conseils écrits "Par des Epitéens, Pour des Epitéens". Avant de nous aider fin 2016 avec une proposition de petit programme de préparation à cette difficile année d'ING1, en combinant des conseils de professeurs de SPE et d'anciens passés par là. 

Nous avons publié deux articles "chapeau"  qui ont servi de support / table des matières à nos deux conférences téléphonique. 

Nous recommandons de plus à tous les Epitéens et Parents d'Epitéens se préparant / commençant la première année du cycle ingénieur, de lire notre article de compilation de conseils / retours d'expérience clefs de notre communauté que nous avons intitulé "Conseils aux (futurs) étudiants d'ING1 et à leurs Parents d'Epitéens".

Et aux futurs Epitéens d'ING1 nous leur avons consacré un article "Les dates clefs / conseils clefs pour le S1 d’ING1". Article écrit par des Epitéens de la 2017 et 2018. Pour les nouveaux Epitéens découvrant le cycle ingénieur... Que plus de la moitié des ING1 de la 2019 ont lui selon nos retours.

Comme le dit très bien un étudiant d'ING1 de la 2019 : "Bravo pour votre blog qui regroupe de nombreuses informations utiles, et de conseils que je n'ai malheureusement pas assez appliqués. Lecture obligatoire !
 

La piscine – un moment clef du cycle d’ingénieur

La piscine, organisée en début de première année du cycle ingénieur, est un moment clef de la scolarité à l’EPITA. Nombreux sont les professionnels qui reconnaissent la valeur de cet apprentissage. De nombreuses écoles ont repris ce concept « inventé » à l’EPITA pour l’intégrer dans leurs scolarités sous différentes variantes. Et nombreuses sont les entreprises (GDF Suez, BNP, Société Générale, Facebook, …) qui organisent elles aussi des « piscines » / « hackathons » sur plusieurs jours avec des jeunes (de différentes écoles dont l’EPITA) et des salariés.

Les élèves sont clairement « challengés », « poussés » très loin, mais jamais laissés à eux-même. L’entre-aide est un élément clef de succès, que ce soit entre les jeunes de première année, mais aussi avec les anciens de troisième année mobilisés pour les aider tout au long de leur « piscine ».

Les élèves doivent s’entraider / il y a une vraie vie autour de la piscine. Citons par exemple le fait que différentes associations de l’EPITA viennent elles aussi aider les jeunes lors de leur piscine, de différentes manières.

On peut sortir de la piscine avec de très mauvaises notes, mais cela pèse très peu dans la note du semestre. Attention que les mois qui suivent la Piscine vont être très intense. Donc un étudiant ne doit pas s'épuiser pendant ces deux semaines. La clef reste l’intégration. On peut aussi craquer et par exemple dormir 12h en ratant un certain nombre de « checks », avec des points de pénalités. Ce n’est pas un point bloquant en soi.

De nombreux axes d’améliorations sur la logistique restent encore à travailler au niveau de l’école (l' "Epi-Dodo" est récent par exemple). Mais il est clairement clef en tant que Parents d'Epitéens de première année d'ingénieurs de prévoir / vérifier la logistique mis à disposition de vos enfants (logement chez un ami, voire location de chambre d'hotel à plusieurs permettant de limiter au maximum les déplacements avec les locaux de KB).

Il faut savoir que le retour des élèves réalisés par l'EPITA post piscine est extrêmement positifs.

Vous trouverez sur notre blog 2 articles dédiés à la Piscine :

L’intégration dans l’EPITA est une des clés pour une bonne scolarité

Tout comme en cycle préparatoire, nous vous recommandons de pousser votre enfant à s’intégrer. Il ne doit pas rater le week-end intégration que plusieurs autres écoles d’ingénieurs envient à l’EPITA.

De nombreux groupes se forment lors du cycle préparatoire. Notamment autour de certaines destination pour le S4 à l'international. Vous pouvez aussi recommander à votre enfant de s’inscrire à certaines associations, tout en gardant un bon équilibre entre études et loisirs. 

Pour Alexandre de notre Groupe de Relecture, qui accompagne depuis plusieurs années de nombreux étudiants, l'intégration est déterminante, et ce pour plusieurs raisons.

Citons les explications qu'il nous donne.

"Il faut s'intégrer au minimum pour les raisons suivantes :
  • soutien logistique (avoir un copain qui a un appart proche de l'école)
  • soutien moral (en cas de coup dur). Je pense qu'il est tout indiqué d'échanger les numéros de parents entre amis. Ainsi, si on voit un copain qui commence à décrocher, on peut appeler directement ses parents.
  • soutien scolaire : les groupes de projets sont déterminants. Avoir des affinités avec son groupe aide beaucoup
  • points ENAC : adhérer à une association est quasiment obligatoire pour obtenir ces fameux sésames."
Au niveau du Comité de Rédaction du blog nous voyons en effet une énorme différence entre les étudiants qui évoluent dans un groupe "soudé", et ceux qui sont trop isolés. Idéalement tout étudiant doit être à l'aise dans son groupe de travail avant de rentrer en cycle ingénieur.
 

La première année du cycle d’ingénieur est très soutenue

L’ingénieur 1 est souvent vue comme l’année la plus intense de tout le parcours de l’Ecole. Car même si certaines majeures demandent encore plus de travail (comme SIGL par exemple), les étudiants sont dans des groupes plus petits et avec classiquement plus d'entraide, et ils sont surtout habitué à ce rythme. Comme le disent très bien la majorité des Anciens avec lesquels nous avons échangé "c'est la plus grande marche à franchir de la scolarité, sans aucune mesure avec l'entrée en Prépa"

Nous avons réalisé, sur base de l'expérience des dernières années, "Le planning standard ING1 - et quelques dates pour la 2019" (réservé à nos membres)

Le rythme est très soutenu jusqu’à fin d’année et les exams de Janvier qui sont très importants. Certains élèves parlent des 4 mois de piscine. Et peut-être plus important encore le planning de l'étudiant change souvent. Avec de très longues soirées en perspectives. Et des "rushs" de travail très intense sur plusieurs jours. Il parait important de noter que 30mn de transport domicile > Ecole semble un maximum sur cette période. Quitte à utiliser le taxi pour les horaires tardifs.

Le rythme restera encore très soutenu à partir de Janvier, mais plus classique. Il n'en resta pas moins que certains élèves continuent à peiner toute l'année. 

Nous avons peu de visibilité sur les statistiques quant aux résultats des élèves en fin de première année d’ING1. Des redoublements existent (nous avons analysé au niveau du blog les statistiques communiquées par l’EPITA au CTI dans un article spécifique de notre blog), mais la majorité des élèves finissent leur première année avec succès. Un ordre de grandeur crédible, communiqué officiellement par le CTI, est que 10% à 20% de la promotion va connaitre de vraies difficultés (avec des redoublements, des abandons, obligation de refaire une partie de l'année d'ING1 en début d'ING2). Reste à voir dans ce nombre, notamment pour les abandons, combien viennent de la prépa intégrée EPITA et combien des recrutements en Licence, IUT ou prépa scientifique classique. Là nous ne savons pas, mais nous savons clairement que plusieurs étudiants ayant fait une très bonne prépa intégrée peut abandonner en ING1 penadnt l'année scolaire 2015-2016.
Le rôle des Parents d'Eptiéens et la connaissance d'anciens de l'EPITA est souvent clef pour aider les étudiants en cas de difficulté, pour leur permettre d'arriver bien préparés et de savoir comment réagir en cas de difficulté / doute ou trop fort stress. C'est l'une des raison d'être de ce petit blog qui cherche à promouvoir l'entre-aider inter et intra promotions de l'EPITA.

Nous avons consolidé de très nombreux retours d'expériences venant de Parents d'Epitéens et de leurs Epitéens autour de 2 grands articles donnant aux Parents et Epitéens devant se préparer à cette année charnière les "Eléments d'information pour les parents de SPE sur les enjeux ING1" ainsi que pour les étudiants "Quelques grands enjeux pour les 4 premiers mois d’ING1". 

Comme en cycle préparatoire, les rattrapages voire les redoublements existent. Certaines matières sont plus critiques de d'autres. Nous avons rédigé un article spécifique sur ce sujet intitulé "Rattrapages et redoublements en ING1".

Fin Mai 2016 nous avons enfin lancé un questionnaire afin de recueillir des conseils des promotions 2018, 2017 et 2016  sur cette année. Nous vous recommandons de les lire, peut-être à plusieurs reprises, l'article correspondant intitulé "Conseils aux (futurs) étudiants d'ING1"
 

Quelques dates clefs 

Nous avons rédigé un article vous donnant une première idée du planning standard de l'année d'ING1. Nous l'avons appelé "Le planning standard ING1 - et quelques dates pour la 2019" (réservé à nos membres). 

Les dates des partiels sont classiquement en Janvier pour S1 et en Avril + Juin pour S2. Avec des épreuves écrites autour de Pâque en 2016.
Le conseil de classe de S1 se tient vers mi Mars et donne principalement l'accord pour que l'élève cherche son stage de début d'ING2. Il peut avoir aussi quelques rattrapages à passer dès Avril, et plus tard à l'été.
Le conseil de classe de S2 se tient vers fin Juillet, et donne les éventuels rattrapages complémentaires à réaliser avant la rentrée en classe après le stage d'ING2 (soit vers Février de l'année d'ING2). Certains élèves se voient contraints de faire un stage plus court afin de se présenter à leurs rattrapages en Janvier.

Et pour le reste, c'est un rythme très / très soutenu de projets qui s'enchaînent en parallèle de tous les cours, et à partir du S2 d'épreuves de rattrapages et bien entendu de la recherche de stages. 
 

Le test du TOEIC à ne pas rater en fin d’ING1.

Consulter l’article « Attention, l’EPITA impose un niveau minimum en Anglais » du blog. Ce sujet est clairement à anticiper rapidement et à gérer avec prudence. Car en effet on ne peut pas être ingénieur en France si on n'a pas un niveau minimum sanctionné par un test réussi au TOEIC
 

Le stage de début de seconde année

L’EPITA (bureau relation entreprises) est très bien organisée pour trouver des stages, sauf pour l’étranger. Cela permettra à votre enfant de préparer son choix d’orientation finale (choix des majeurs / choix du stage de fin d’études).

Consulter l'article "Le stage de début d'ING2" du blog pour plus de détails, ou encore notre article sur les "Speed-datings stage pour les élèves d'ING1" organisé par l'Ecole.
 

La seconde moitié du cycle ingénieur est très différente

Notre communauté a rédigé fin 2016, afin d'aider les 2018 finissant leurs stages d'ING2, un petit article rédigé avec quelques anciens que nous avons intitulé "Les dates clefs / conseils clefs pour les ING2 / ING3". Attention à bien gérer les éventuels rattrapages d'ING1 qui, mal abordés, peuvent être lourds de conséquences comme nous l'ont montré plusieurs expériences de 2017 en tout début de leur ING3.
 

Le choix de la majeure

Le choix intervient en début d’ING2, suite au stage. Les différentes majeures organisent des réunions d’information / de présentations aux étudiants pour les aider dans ce choix. Les différents échanges que notre communauté a eu ces dernières mois avec les étudiants de l'EPITA montrent une vraie hétérogénéité dans les options. Nous sommes à votre disposition pour partager ces différents retours en cas de besoin.

Nous avons rédigé un article complet sur ce sujet, intitulé "Les Majeures de l'EPITA" qui vous donnera une description officielle des différentes majeures complété de nombreux retours d'expériences venant principalement des étudiants eux même.

Attention que certaines majeures sont sélectives et font passer des tests, voire même certaines années des concours (encore des projets en plus) afin de vérifier le niveau / la motivation des étudiants pour les matières clefs qui y sont étudiées.
 

Le stage de fin d’étude

Ce stage est considéré par la grande majorité des acteurs concernés (Ecole, élèves, entreprises) comme une vraie pré-embauche. Le bureau des relations entreprises est très bien organisé pour aider les étudiants à trouver leur stage. Mi Octobre le campus accueille une cinquante d’entreprises qui ont des centaines d’offres à proposer. Mais rien n’empêche de chercher en parallèle, par exemple via les anciens travaillant dans le domaine qui intéresse votre enfant.

Le conseil de classe de S4 (ING2) donne habituellement début Octobre de l'année d'ING3 l'autorisation pour rechercher le stage d'ING3. La décision du conseil de classe est communiquée peu de temps avant le campus. Ce dernier permet aux élèves de rencontrer de nombreuses entreprises qui ont toutes des stages à leur proposer,

Nous avons là encore rédigé un article sur ce sujet, intitulé "La recherche de stage ingénieur (ING3)" qui vous quelques retours d'expériences venant d'une diplomée devenue "recruteur" et de Parents d'Epitéens qui embauchent des ingénieurs en informatique.