Introduction

Des classements annuels suivis par les recruteurs 

Comme chaque année est sorti en Janvier le classement annuel du magasine l’Etudiant, et en fin Février celui du magasine l’Usine Nouvelle, journal français de référence dans le monde des ingénieurs.

Ces classements, tout comme les statistiques officielles publiées par le CTI qui sert souvent de données de base à ces journaux, sont utilisés par les entreprises pour suivre l’évolution des écoles. Ils sont donc important à suivre / comprendre.
 

Des classements généraux / ciblés / personnalisables

Ces classements nationaux comportent souvent un « classement général », défini avec les entreprises, basés sur de nombreux critères.

Ils proposent aussi depuis plusieurs années plusieurs « sous-classements » par thématique / ciblés, type « meilleure école au niveau de l’ouverture internationale», « pour faire un double diplôme à l’étranger », …

Ces classements proposent enfin aux lecteurs de faire leur propre classement sur base de leurs propres critères.
Et comme chaque année, de nombreuses écoles, dont l’EPITA, choisissent les critères qui les mettent en valeur pour « optimiser » le « classement qu’ils affichent ».
Soit.
Mais à ce jeu là tout le monde peut gagner. Sans aucune justification réelle... Personnellement je ne les regarde même pas. Et je pense que les recruteurs non plus. C'est juste du marketing.
 

Mon analyse personnelle, en tant que Directeur de Division Informatique

Je vous propose plutôt dans un premier temps de parler des grands classements officiels que proposent ces journaux.
Puis dans un second temps d’analyser les critères détaillés décrivant l’EPITA comme je l’avais fait pour le classement de l’étudiant 2016.
 

Le classement officiel 2017 de l’Usine Nouvelle

EPITA stable en 2017 

Cette année l’EPITA ressort, au niveau du classement général 2017 de l'Usine Nouvelle  26ème école de France sur 106. L’EPITA était classée 26ème en 2016 et 22ème en 2015. Donc l'école est stable.
 

Evolution des grands concurrents directs

Parmi ses grandes écoles d’ingénieur concurrentes (avec une spécialisation en informatique et une prépa intégrée) à noter que cette année :
  • l’ESILV est 17ème (elle était 13ème en 2016 et 24ème en 2015),
  • l’EFREI est 23ème (elle était 22ème en 2016 et 16ème en 2015),
  • l’EISTI est 33ème (elle était 14ème en 2016 et 19ème en 2015).
     

EPITA est 3ème au classement officiel ciblé sur son métier

Lorsque les recruteurs informatiques regardent le classement Usine Nouvelle, ils utilisent les critères synthétiques les plus pertinents pour le domaine, en choisissant les écoles d’ingénieur de spécialité « Informatique, Electronique et Télécommunication » puis en triant par « salaire de sortie » (qui est l’un des critères qui tient le plus à cœur de l’EPITA).

Et là on trouve :
  • 1er ISEP (qui était 2ème en 2016)
  • 2ème ESILV (qui était 1er en 2016)
  • 3ème EPITA (même rang qu’en 2016)
  • 4ème ESIEA (qui était 7ème en 2016)
  • 5ème EFREI (qui était à quasi égalité avec EPITA en 2016).
L'EPITA a perdu le 1er rang qu'il détenait en 2015. Mon analyse personnelle est que les étudiants qui sortent de l'EPITA ne sont pas tous égaux devant le marché du travail, et que les écarts se creusent entre les "meilleurs éléments" parfois repérés dès le début de l'ING1, et d'autres Epitéens qui sont moins techniques ce qui peut être un handicap pour une telle école.

Mais soyons clair : être sur ce podium officiel est un honneur que de nombreuses écoles envient à l'EPITA !  Bravo à l'EPITA.
 

Le classement officiel 2017 de l'Etudiant

EPITA est 81ème école au classement général de l’Etudiant

Le classement général de l’Etudiant est basé sur les critères d’excellence académique, de proximité avec les entreprises et d’ouverture internationale.
Sur cette base, l’EPITA avec 26 points sur 60, et se classe 81ème sur 168, très loin de Polytechnique (59 points) ou Centrales Paris (avec 57 points).

Il faut dire que 6/20 en excellence académique, 7/20 en ouverture internationale et 13/20 en proximité avec les entreprises sont des notes très moyennes.

A noter au passage que l’ESILV se classe 44ème avec 32 points, l’EISTI 51èmeavec 30 points, L’ISEP 48ème avec 31 points et l’EFREI 64ème avec 28 points.
 

L'école se classe 1er execo au classement standard « ciblé » le plus adapté à l’EPITA

Le classement « bien gagner sa vie dans les technologies de l’information » proposé par l’Etudiant est potentiellement plus pertinent pour l’EPITA.

Et cette fois ci, tout comme en 2015, l’EPITA est première à égalité avec 4 autres écoles, dont l’ENSIMAG, Télécom SupParis (ex INT) et l’ISEP.

Et devant ESILV, EFREI et EISTI.
 

2ème à mon classement personnel

En jouant avec les critères fins j’avais proposé mon analyse personnelle du classement 2016 de l’Etudiant.

En actualisant ce classement personnel je retiens les critères suivants :

  • Critère 1- Formation « Technologie de l’information (services) » (note maximale 5/5 – formation tout à fait adaptée)
  • Critère 2- « salaire d’embauche à la sortie de l’école » (note maximale 5/5 – même si il y a des écarts types très forts entre Epitéens)
  • Critères sur l’axe entrepreneurial (clef selon moi dans le monde du Numérique) :
    • Critère 3- « Pourcentage de diplômés créateurs d’entreprises » (note maximale 5/5)
  • Critères sur l’axe international (le monde du digital est résolument international) :
    • Critère 4a- Réputation Internationale (note 2/5)
    • Critère 4b- Niveau d’anglais exigé (note maximale 5/5)
    • Critère 4c- Elèves par accord de double diplôme international (note 4/5 – là je trouve que vu les doubles diplômes c’est une note généreuse, mais respectons le classement).
Et sur cette base, totalement personnelle, je retrouve l’EPITA au second rang nationale, juste derrière mon école…Pure coincidence bien entendu.